Julien Estèves, Julie Mathevet, Camille Raibaud et Guillaume Vallot, se rencontrent en 2020, et se découvrent un goût partagé pour la musique d’Italie du Sud.

Julie Mathevet, petite fille d’émigrés siciliens, a grandi baignée dans la musique et la nostalgie de cette île, et en chante les chansons en famille, depuis toujours.

Caluna est né.

Aujourd’hui, le groupe, fort de ses quatre musiciens ayant chacun de leur côté une pratique foisonnante et contrastée, s’est constitué un répertoire large de chansons d’exil, de guerre et d’amour. Elles contiennent en elles tout l’humour, la nostalgie, le courage et l’attachement à l’indépendance qui caractérisent l’identité sicilienne.

La mandoline et le bouzouki dialoguent avec la guitare et le chant, et amènent au groupe une touche folk. La contrebasse vient compléter l’ensemble.


Ninna Nanna Malandrineddu de Rizzotti Menotti, réinterprété par Caluna

Ninna Nanna Malandrineddu (Rizzotti Menotti) réinterprété par Caluna

Rosa Balistreri, Cantu e cuntu, réinterprété par Caluna

Enregistrement au Studio Bouyot, le 20 Septembre 2021

Les Membres du groupe

Bouzouki

Julien Estèves

Batteur depuis 1992, diplômé de la M.A.I (Music Academy International) à Nancy en 2001 et de l’école de batterie « Dante Agostini » à Bordeaux en 2011, il s’épanouit en polyinstrumentiste autodidacte. La guitare ténor, le bouzouki, le Banjo et ses tambours prospèrent autant en milieu blues, africain, rock que chanson, ou musique traditionnelle. 

Il façonne ainsi sa signature musicale en mélangeant ses terrains de jeux pour en récolter les saveurs illimitées de son ethno-system. 

Mandoline

Camille Raibaud

Camille Raibaud est un joueur de violon natif de la région bordelaise. Issu d’une famille de musiciens, il fréquente conjointement les réseaux de Musiques Actuelles et Musiques Traditionnelles et se professionnalise à l’âge de 21 ans. Il explore peu à peu le répertoire de musique à danser du Sud Ouest de la France, et en particulier celui des Landes de Gascogne dont il devient un spécialiste reconnu.Après s’être formé auprès de professeurs tels que Didier Oliver ou Xavier Vidal, il obtient en 2015 un Diplôme d’Etudes Musicales (DEM) avec la mention très bien au Conservatoire de Toulouse.

Profitant de la polyvalence du violon, le hasard des rencontres et son goût pour l’ouverture le font participer à l’enregistrement d’une trentaine d’albums comme titulaire et une quinzaine d’autres comme invité, dans des registres aussi divers que la chanson, le rock, le swing, les musiques jamaïcaines et les musiques traditionnelles (irlandaise, suédoise, écossaise, gasconne…)

Musicien actif et militant, il est un des membres fondateurs des groupes La Forcelle, Faburden, Laüsa, crée le festival Tradethik, et conduit l’organisation de bals et d’ateliers de musiques et danses traditionnelles en région bordelaise entre 2009 et 2015.

En 2016 il crée Tradethik Productions, collectif d’artistes fédérant une dizaine de groupes, et enseigne au conservatoire de Toulouse depuis 2019.

Guitare/Voix

Julie Mathevet

Récemment qualifiée de “lyrical miracle” par la presse américaine pour sa création du premier rôle du Prisoner of the State (David Lang) pour l’orchestre Philharmonique de New York dirigé par Jaap Van Zweden, Julie Mathevet mène aujourd’hui une carrière pleine de projets riches et contrastés.

Après avoir été partie prenante de la compagnie Opéra Bastide à Bordeaux, elle entre à l’Académie de l’opéra de Paris en 2008. Forte d’une solide expérience en tant que comédienne, elle multiplie les projets tant théâtraux que musicaux. Attirée par les projets multidisciplinaires, elle participe en tant que comédienne et improvisatrice à la performance Totalitaria, créée par Nazanin Fakoor, et oeuvre à l’oganisation de la première édition du festival Libre Cour à Bordeaux, qui mêle en une seule scène les répertoires les plus divers.

Cela ne l’empêche pas de mener en parallèle une activité de chanteuse d’opéra plus classique : elle chante régulièrement sur des scènes comme la Monnaie de Bruxelles, la Fenice de Venise, l’opéra de Sydney, l’opéra de Paris…elle y collabore avec des chefs comme Alain Altinoglu, Charles Dutoit, Franz-Welser Möst, Philippe Jordan…

Elle monte en 2019 le duo piano/voix «La Curieuse», en compagnie de Ruta Lenciauskaïte, qui se consacre à la mélodie française, ainsi qu’à la (re)découverte de compositrices du passé et d’aujourd’hui. Originaire de Sicile, elle explore la richesse de son répertoire traditionnel, dans le groupe Caluna, monté en 2021.

Contrebasse

Guillaume Vallot

Contrebassiste, bassiste, Guillaume est avant tout un passionné des dimensions rythmiques de l’art sonore, jusqu’à en abandonner ses chères cordes pour se frotter aux percussions ou esquisser quelques pas de danses africaines. Curieux des spécificités de nombreux styles musicaux, dont il mâtine amoureusement ses lignes de basse, il était tout naturel que ce papillon du grave vienne porter les mélismes des cordes aériennes du bouzouki et de la mandoline.